Ce Monde est il réel ? et qu'est ce que le REEL ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ce Monde est il réel ? et qu'est ce que le REEL ?

Message  OBYONETAOPY le Jeu 28 Fév - 10:24

L'existence est elle une expérience de vie que l'on fait dans un hologramme vivant, crée par nous , afin de pouvoir faire nos expériences de la Vie ? oubien y a t'il d'autres mystères cachés , derrière ce MONDE concret, qui ne l'est pas autant que nos sens veulent bien nous le faire croire ?

Si on se cogne physiquement contre un mur, c'est sûr on ne doute plus qu'il existe vraiment le monde...puisque ça fait mal là où on s'est cogné.. !!!

Mais qui dans un rêve n'a jamais eut l'impression de se cogner contre un mur et de se réveiller ensuite avec un mal, là ou il s'était cogné dans son rêve ?,

pourtant là ce n'était qu'un rêve et il ne s'est pas cogné vraiment contre ce mur, physiquement parlant, puisqu'il dormait dans son lit, alors quel monde est réel ?



Personnellement, je pense qu'il est important de sans cesse reconnaître l'illusoire comme tel parce que je suis persuadé qu'une perception fausse de la réalité, (croire que les apparences sont la REALITE) cela ne peut mener qu'à la frustration et à l'insatisfaction incessante ; ce qui n'est pas le cas avec le CLAIR DISCERNEMENT (entre le REEL et le virtuellement réel) grâce à la CONNAISSANCE (qui n'est pas le savoir), qui permet d'accéder à une forme de bonheur et de sereine sérénité en se tournant sans cesse vers l'Essentiel au dessus du superficiel.

Pour répondre à ce sujet du Monde est il réél ?, voici ce qu'en dit une internaute sur ce forum http://forum.ados.fr/actu/debats/monde-existe-vraiment-sujet_20083_1.htm et c'est très intéressant ce qu'elle dit :

Pour le CLAIR DISCERNEMENT entre apparences et REALITE, il convient sans doute de s'en référer à deux conceptions opposées, certes un peu limitées pour pouvoir approfondir LE REEL, mais qui peuvent aider à comprendre de manière simple les choses très complexes, il s'agit de L'IDEALISME et du MATERIALISME...

L'IDEALISME, notamment défendu par Berkeley, conçoit le monde comme un évènement spirituel , c'est-à-dire que le monde matériel n'a pas vraiment d'existence propre et que les choses qui le constituent ne sont en fait que de simples images mentales crées par nos sens. Cette position à été critiquée, notamment pour son nihilisme quant-à l'Existence....

Le MATERIALISME, lui rejette tout ce qui ne peut être observé directement de son champ d'étude ( la pensée par exemple ), et s'oppose donc à la conception précédente. De manière déterministe et réductrice, le MATERIALISME considére selon cette position que tout n'est que matière ( l'esprit aussi par conséquent ) et que rien n'existe en dehors de la matière. Sauf qu'en s'en tenant à ce principe, c'est tout le qualitatif qui disparait notamment, ce qui n'est pas SAISISSABLE IMMEDIATEMENT par les sens.

Bref, nous avons là une belle expression de la DUALITE de ce Monde qui fait que les habitants de ce Monde sont sans cesse en conflits les uns avec les autres quand ils soutiennent l'un ou l'autre de ces ISMES sans percevoir qu'entre les deux, il y a une position médiane qui correspond à ma conception et qui suppose l'idée de " vérité relative ", fondée sur une compréhension de l'interdépendance des phénomènes duels et d'une réalité holistique ( globale ) qui en fait L'UNITE.....ce vers quoi les sciences MODERNES tendent, pour certaines moins obtues que les autres, à aller.

Explication : par l'expérience de la Vie que l'on fait,, chaque chose apparait dotée d'une identité autonome, d'une existence indépendante, mais en fait elle est soumise à une pluralité de conditions, d'où le principe de cause à effet.

Cependant, comme on ne peut pas dire que le phénomène n'existe pas ( comme l'idéalisme le dit ) parce que nous en faisons l'expérience avec nos sens, de même, on ne peut pas dire non plus qu'il EST une réalité indépendante puisque son interprétation peut être complètement différente dans le domaine de l'Essence (voir la science quantique).

et donc avec la vision globale holistique, celle qui délaisse la vision séparée, séparatrice des choses pour la vision UNITE des choses, on évite ainsi les deux extrêmes en visions ennemies qui se battent en conflits : bref pour la vision holistique, le monde existe en tant qu'on en fait l'expérience avec nos sens mais cette 'existence autonome des choses n'est que conventionnelle, un aspect parmi tant d'autres de la VREALITE, mais qui n'est pas a elle seule TOUTE LA VREALITE pour notre conscience d'Essence.

Petite citation de Laurent Nottale qui résume cette pensée :

" Dans la vision HOLISTIQUE, UNITE des choses, Il n' y a là aucun nihilisme, aucune négation de la réalité, ni de l'existence, mais plutôt une vue profonde de la nature même de l'existence. Si les choses n'existent pas de manière absolue dans la réalité de l'ESSENCE, mais existent néanmoins sur le plan particulier des sens, leur nature profonde est à rechercher dans les relations qui les unissent.

Autrement dit, seuls existent les rapports entre les objets et ceux qui les perçoivent, et non pas les objets par eux-mêmes. (un peu comme les mots ne sont qu'un véhicule et ne sont pas ce qu'ils véhiculent).....Les "" objets "" sont donc vides en-soi (au sens de n'ayant qu'une existence relative en lien avec ceux qui la, les perçoivent) et doivent se réduire à l'ensemble de leurs rapports avec le reste du monde. En clair, Ils sont plus réalité en ces rapports, qu'en tant qu'objets réels. "

Selon cette conception, le monde NE SERAIT QU'UN VASTE ENSEMBLE de RELATIONS dont les propriétés apparentes ( les objets ) ne découleraient que de l'intéraction de l'ensemble des phénomènes, (conscience comprise).

Donc ma réponse : le monde existe puisqu'on en fait l'expérience mais il serait illusoire de considérer qu'il possède une réalité autonome propre qui nous serait totalement extérieure. Le Monde existe comme réseau de relations.



EXPLICATION plus approfondie :

Les atomes qui constituent les objets et mêmes nous mêmes sont constitués de vide,
(99 % de l'atome est constitué d'un noyau (constitué de protons et de neutrons) et d'électrons, eux mêmes constitués de vide, qui gravitent AUTOUR et ils tournent suffisamment vite pour créer une sphère et donner une sorte de consistance à l'atome ; du MOINS, c'est ce que l'on nous a appris à l'ecole non ?

Beaucoup de physiciens pensent que le Monde ne serait que de l'information partagée dans un réseau de relation....

Le REEL est trop GEANT pour être vraiment définit, saisit, par le cerveau humain, mais le vide ne fait il pas aussi partie du reel, donc meme si les atomes sont constitues de vides, ils font bien partie du reel et nous sommes aussi constitué d'atomes (vides) donc nous n'existons pas comme tout ce qui nous entoure mais si on pense qu'on existe alors tout ce qui est vide (commme nous) est bien reel, donc dans un sens le Monde existe du moins autant que nous PENSONS qu'il existe comme tel que nous le pensons.....

Si nous cessons de le penser tel que nous le pensons, alors un autre aspect de réalité du Monde, pourra sans doute nous faire un ptit clin de zoeil...et nous faire voir les choses différemment .....

Suite en dessous pour celles et ceux qui suivent et ou veulent suivre ....


OBYONETAOPY
V I P
V I P

Messages : 44
Date d'inscription : 19/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce Monde est il réel ? et qu'est ce que le REEL ?

Message  OBYONETAOPY le Jeu 28 Fév - 11:33

Cet article

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-physique-quantique-castaneda-ou-119217

commence par un scoop :

""" nous sommes à l’origine du monde qui nous entoure "".

peinture de Salvador DALI ''" l'Origine du monde ""

En somme, plus besoin d’une pseudo explication comme un big bang d’il y a plusieurs milliards d’années, le grand bang se situe ici et maintenant, comme une étincelle de conscience, qui, à chaque instant, finit par devenir un véritable flambeau, et qui nous guide dans le chaos initial des mondes.

English : FEW videos on the UNIVERSE is an HOLOGRAM

http://truthresearch.livejournal.com/527.html


Excellentes Réflexions sur la tangibilité du monde encore sur agoravox
:

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/reflexions-sur-la-tangibilite-du-127287

Àprès la prétendue fin du monde 2012 (qui en a fait rire plus d'un), je propose ici de mieux comprendre la notion de "monde". car parler de fin du monde nécessite d’abord et avant tout de savoir si le monde existe indépendamment ou non d’un sujet pensant.

Le conditionnement

Depuis notre naissance, les adultes parlent (parlent sans cesse), pensent et décrivent le monde. Ils s’en inquiètent comme si tout tournait autour de cela. Ils s’en inquiètent jusqu’à s’en rendre malade, à faire des grèves de la faim, à se battre pour le changer, à se faire tabasser…


Or, montrez-moi le monde. Où se trouve-t-il ?


Je veux le voir. Je ne l’ai jamais perçu dans sa totalité. J’ai appris à reconnaitre le stylo, la montre, la maison… mais le monde se cache toujours, comme une vierge effarouchée.

La connaissance que nous avons du monde est donc de nature indirecte, elle est à 100% fondée sur les médias. Un média, ce n’est pas seulement un journal, la télé, la radio ou internet ou même un adulte, mais aussi une mappemonde, une carte de France, un roman de Balzac…

Dans le film « The Truman Show », http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Truman_Show

Truman, enfant éduqué dans un décor de cinéma réalisé spécialement pour lui, veut découvrir le monde. A l’école, il dit à son instit en se levant « je veux devenir explorateur comme le grand Magelan ! » l’instit réplique en descendant une mappemonde « c’est trop tard, nous avons déjà tout découvert ! ». L’idée de monde et de limites sont nécessaires pour l’intégration d’un enfant dans la société.

Evidemment, plus tard, Truman découvre progressivement la totale fausseté de son conditionnement. Le film raconte donc le parcours normal de l’âme, c’est-à-dire la vraie composante de l’homme, "true man", dans le monde manifesté "le show".

L’idée de l’existence du monde maintient donc notre identité sociale et cette identité sociale nous maintient dans l’ignorance de ce que nous sommes véritablement.

Depuis notre naissance, les adultes décrivent le monde. Pendant toute notre existence, les adultes regardent ou écoutent les médias, soit comme une bible, soit avec un sens critique. Dans tous les cas, l’important n’est pas de croire ou non les médias, mais de comprendre qu’ils n’offrent qu’une simple description, par bride d’informations, du monde et que cette description du monde rend l’être humain « fou ».

Au lieu de nous occuper d’évolution individuelle, nous voulons changer ce qui se trouve à l’extérieur de nous-mêmes. Pour la plupart d’entre nous, toute notre existence se résume à cela : participer au monde, exister en société, être intéressant, survivre. Nous n’entrevoyons jamais la totale stupidité de nous intéresser au « monde » que nous n’avons jamais perçu ni dans sa totalité ni directement.


Combien de visage pouvez vous voir dans cette peinture d'Octavio Ocampo?

Le sens de la vie humaine

Dans les livres de Castaneda, il est expliqué que le sens de la vie humaine est la valorisation de la conscience. À la lumière de ce qui a été dit plus haut, nous pouvons considérer que l’humain est un être social, certes, mais un être programmé dès sa formation physique et mental pour accepter l’idée de monde et de sens commun. Nous pouvons donc dire que le sens de la vie humaine est bel et bien de créer et de maintenir un phénomène collectif, un hologramme que nous appelons « le monde ».

Même en admettant l’idée de complot, ceux qui manipuleraient l’actualité sont eux-mêmes conditionnés à croire et à s’impliquer dans le monde. Ils sont donc les premiers manipulés avec tous les gens qui se donnent l’impression de dominer leur sujet et d’être supérieur au commun des mortels.

La hiérarchie que nous avons tous tendance à créer entre les individus est profondément arbitraire. Si vous enlevez de votre tête l’idée de "monde", ne serait-ce qu’un instant, vous accepterez ce qui se passe à l’instant présent sans juger. Vous oublierez les noms, les descriptions, les habitudes. Les êtres humains passeraient alors pour ce qu’ils sont réellement : des êtres sociaux, qui se regroupent pour survivre et qui vivent le reste du temps dans leur monde et leurs intérêts. Quelque soit l’importance toute relative que nous prenons dans l’hologramme, notre place n’a rien de particulier. Nous sommes tous au même point : Nous parcourons, plus ou moins à l’aveuglette, le mystère absolue de l’existence.

Au sujet des singes de la sagesse



Les trois singes de la sagesse sont l’aveugle, le muet et le sourd (y en a un quatrieme, mais c'est secret, c'est celui qui perçoit la sexualité comme sale et à s'abstenir de ou à rejeter).

On retrouve ces singes dans la culture asiatique, associé souvent au Taoisme qui n'est pas une religion, mais une voie de developpement. Le message que transmettent ces singes n’a pas été parfaitement clarifié au fil des temps et me semble incompris par nos amis cartésiens gaulois.

Mon interprétation est la suivante : le singe est le symbole du mental. Notre mental passe, pendant toute notre vie quotidienne, d’un sujet à un autre sans qu’il y ait un lien tangible entre ces sujets, comme un singe qui passe d’un arbre à un autre avec beaucoup de dextérité. Le mental est le reflet de ce que nous recherchons, et, par conséquent, nous recherchons tous plus ou moins l’amour, la reconnaissance, à travailler comme il le faut, à profiter de la vie, à être sincère… Dans une seule journée, nous recherchons donc de multiples choses et, globalement, notre mental ne sait pas ce qu’il veut.

Cette incohérence est totalement due à l’assimilation à notre égo, qui lui-même trouve sa source dans dans les sens et l’idée d’objectivité des phénomènes et des choses, elle-même découlant de celle de l’existence du monde et du sens commun. Nous recherchons une multitude d’effets parce que nous sommes impliqués dans le monde, un monde dont la substance est un ensemble de relations entre conceptions (les idées que l'on se fait du monde) et de repères collectifs (les experiences faites et acquises dans le monde).

La sagesse des 3 singes consiste donc à ne pas conforter ce phénomène collectif, ni par la prise de connaissance (entendre, voir, saisir), ni par la transmission (parole). Contrairement à ce que certains « occidentaux » pensent, la sagesse de ces singes n’est pas « de fuir » ce qui est devant eux, mais seulement d’éliminer la part collective de l'illusionnisme qui est dans leur sens.

mais que vient faire L’astrologie là dedans ???

Rare sont les domaines comme l’astrologie, à la fois très populaire, élitiste et controversée ! La controverse sur l’astrologie est basée sur une pensée plus matérialiste que scientifique : un ou un ensemble de symboles, encore moins attaché à la position d’objets, ne devrait pas pouvoir prédire le comportement humain.

Cependant, après réflexion sur la nature du monde comme phénomène collectif, on peut comprendre ce qui peut valider l’astrologie, et particulièrement l’astrologie nataliste. Le monde, à travers la génétique et les rapports humains, programme l’individu à accepter l’idée de monde et de sens commun. Pourtant, il n’y a pas lieu de croire au monde, puisque, sortie de la pensée collective, rien ne prouve qu’il existe. Ainsi, d’une part, la pensée humaine est, à la base, dépendante de la collectivité et donc de l’idée du monde, et, de l’autre coté, il doit découvrir comment s’en libérer. Il n’est donc pas idiot qu’à la naissance, le monde décrit comment nous percevons le monde, et que, d’une manière plutôt cohérente, il utilise les archétypes, ou la structure psychique, de l’humanité.

Naître serait alors comme entrer dans une maison inconnue. Nous nous faisons une idée d’une maison dès notre arrivée. Les archétypes, eux, permettent d’appréhender le monde et sont à la base de notre équilibre psychique, ils sont donc nécessaires dès la naissance et peuvent prendre des modalités d’expression différente suivant la personne. C’est là qu’intervient l’astrologie : notre structure psychique est fondée sur les archétypes, c’est-à-dire des symboles et l’ensemble se fait par l’intermédiaire des astres qui, comme un jeu de miroir, refléteraient notre représentation du monde.

À ce sujet, j’attire votre attention sur l’étrange fanatisme de notre personnalité. Par exemple, nous croyons généralement être ouverts mais, en vérité, nous pensons qu’il faut être ouvert. Cela signifie que nous tolérons difficilement une personne fermée sur un sujet qui nous parait intéressant, et, de la même manière, nous tolérons difficilement une personne trop ouverte sur un sujet qui nous paraît inintéressant. D’où, par ailleurs, la difficulté de débattre que l’on rencontre fréquemment entre les amateurs d’astrologie et les incrédules.


Conclusion

Exactement comme la programmation de nos cellules permet à une entité humaine de se sentir exister, nous sommes conditionnés pour nous regrouper et constituer une humanité. Cette humanité ne fonctionnerait pas sans l’idée de monde, qui, si on le replace dans son contexte collectif, ne peut constituer qu’un hologramme crée par la collectivité, un hologramme utile puisque tout notre quotidien semble fonctionner à partir de lui.



Le monde et l’égo sont donc deux concepts interdépendants. Sans l’égo, le monde perd son intérêt et sans le monde, l’égo n’a plus de raison d’être.

Pourtant, un problème subsiste : quelle est la relation entre la réalité perceptible autour de nous et le monde ? Comment se fait-il que ce que nous savons du monde permet de nous intégrer socialement ou de donner une logique à chaque phénomène perçu ?

C’est bien là toute la magie du monde : Il est une combinaison d’une multitude de possibilités, de vécu et de phénomènes, en quelque sorte une MATRICE. Nous ne faisons donc quasiment que nous déplacer dans cet ensemble de possibilités. Ainsi, à la naissance ou pendant notre petite enfance, nous recevons un monde préétabli par les adultes et, un peu plus tard, nous le parcourons et y faisons nos expériences de Vie.

Pour ceux qui restent toujours sceptiques face à l’absence de réalité du monde, réfléchissez à ce problème : comment résoudre des épineux problèmes comme la misère dans le monde ou la prostitution ? Si vous trouvez une solution, vous verrez que d’autres problèmes vont surgir comme des difficultés démographiques, écologiques, économiques, sociales… Le monde est comme une hydre qui, si l’on lui coupe une tête, d’autres repoussent.

Comprendre que ce monstre n’est qu’une illusion et que notre esprit est le seul adversaire véritable à vaincre et la seule manière de le vaincre, est d'en changer sa programmation initiale qui a fait de ce Monde un Monde de fous, pour le réorienté à faire un Monde Meilleur....



Dernière édition par OBYONETAOPY le Jeu 28 Fév - 11:46, édité 1 fois

OBYONETAOPY
V I P
V I P

Messages : 44
Date d'inscription : 19/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce Monde est il réel ? et qu'est ce que le REEL ?

Message  OBYONETAOPY le Jeu 28 Fév - 11:37

Très interessante vision des choses aussi :

Univers Hologramme par Marie Lanquet... partie 1 et 2
De nouvelles théories scientifiques apportent enfin
de l'eau au moulin de la philosophie en suggérant
elles aussi que le monde ne serait qu'un hologramme...

http://www.pearltrees.com/#/N-u=1_563632&N-p=71326971&N-s=1_7442591&N-fa=4574657&N-f=1_7442591&N-play=1

Voila, avec tout cela, vous devriez commencer à vous posez quelques questions, à chercher, et donc par la même occasion à vous élèver, à vous éveiller, et donc aussi participer à CHANGER le Monde....

OBYONETAOPY
V I P
V I P

Messages : 44
Date d'inscription : 19/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce Monde est il réel ? et qu'est ce que le REEL ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum